bio

Keita Matsumiya [Compositeur]

[courte]

Né en 1980 à Kyoto au Japon, Keita Matsumiya obtient un Master en installation sonore à l’Université des Arts de Tokyo et deux Prix de composition et d’analyse musicale au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il poursuit ses études auprès de Frédéric Durieux, Gérard Pesson, Luis Naon, Michael Levinas et Claude Ledoux. Il participe au Cursus 1 de composition et d’informatique musicale à l’Ircam ainsi qu’à la formation de composition du Centre Achantes. Il est un membre de l’Académie de France à Madrid de 2016 à 2017 pour une résidence artistique à la Casa de Velazquez et le lauréat de plusieurs concours tels que Takefu Composition Award 2010 au Japon, le concours Destellos 2015 en Argentine.

Son catalogue s’étend de la musique instrumentale-vocale à la musique mixte et électroacoustique. En 2015, il reçoit une commande de la compagnie de danse Butoh, Dairakudakan à Tokyo pour l’écriture d’une pièce électroacoustique de scène intitulée ASURA, et en 2017, une commande de l’Ensemble Regards à Paris avec le soutien de la SACEM pour KARURA, son projet chorégraphique-musical. Ses œuvres ont été jouées par l’Orchestre National de Lorraine, l’Ensemble TIMF, Camerata Stravaganza, Musica Universalis, l’Ensemble Regards, l’Orchestre des Lauréats du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, entre autres, et présentées lors de Festivals de renom tels que : Festival Mixtur à Barcelone, Festival Klangspuren à Schwaz, Concours international de piano d’Orléans, Académie internationale de saxophone de Bretagne, Festival international de musique de Tongyeong, Festival international de musique de Takefu, Tokyo Wonder Site, Festival Ars Musica à Bruxelles.

Il travaille au Japon au Collège universitaire préfectoral des arts et de la culture d’Oita en tant que Lecteur de composition et que chargé d’enseignement à temps partiel de composition à la faculté des études supérieures à l’Université préfectorale des beaux-arts et de la musique d’Aichi.

soutenu par :

[longue]

Né à kyoto au Japon en 1980, Keita Matsumiya s’installe à Paris après ses études en installation sonore auprès de Kiyoshi Furukawa au cours de master à l’Université des Arts de Tokyo, dont il obtient le diplôme de Master de l’art de multimédia avec la meilleure mention. Durant cette période, il reçoit les conseils et encouragements de Masakazu Natsuda pour la composition. Un ans plus tard, au Conservatoire municipal de Sevran, il poursuit sa formation avec Allain Gaussin pour la composition et l’orchestration.

Au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il a obtenu deux prix de composition et d’analyse musicale et étudié avec Frédéric Durieux et Gérard Pesson, les nouvelles technologies avec Luis Naon, l’analyse musicale avec Michaël Levinas et Claude Ledoux, la direction d’orchestre avec George Pehlivanian et l’improvisation génerale avec Alexandros Markeas. Sa pièce pour clavecin et électronique Hommage à D’Anglebert crée avec succès par Bruno Martins au concert de la classe de nouvelles technologies a été aussi diffusée après, à l’émission de la France Musique, Radio France.

En 2010, il a été invité au Festival international de musique de Takefu en tant que finaliste de concours pour sa pièce pour flûte et harpe la glace s’étoile, s’enchaine, et s’est vu décerner au Prix Takefu Composition Award par le president de jury Toshio Hosokawa et le jury invité Mark Andre. En 2015, il a obtenu une mention honorable au Concours Destellos en Argentine pour sa pièce Soliton pour orchestre de chambre et électronique par le jury Pete Stollery, Panayiotis Kokoras, Ingrid Drese, Jens Hedman et Mario Mary. Par ailleurs, sa pièce Le grain du temps pour orchestre de chambre à été sélectionnée au Centre Acanthes 2011 et crée par l’Orchestre National Lorraine sous la direction de Jean Deroyer.

Après obtenu sa licence de composition avec la meilleure mention, il intègre le Cursus 1 à l’Ircam 2011/2012 pour une année d’étude de l’informatique musicale, où il a présenté sa pièce Caprice pour alto et électronique créée par Noémie Bialobroda. Cette pièce est aussi révisée pour TANAViola – l’alto hybride et recrée par Maxime Dessert à l’Ars Musica 2015 en Bruxelles.

Commandé par le Festival Klangspuren et par Unsuk Chin en 2012, il a présenté sa pièce pour ensemble la rosé(e) des vents a été créee par l’Ensemble TIMF sous la direction de Soo-yeol Choi en Schwaz. En outre, ses pièces ont été présentées aussi au Tokyo Wonder Site, ainsi qu’au Festival MIXTUR, au Festival international de musique de Tongyeong et L’Académie Internationale de Saxophone de Bretagne. Il travaille à l’Ensemble Regards qui est né de la rencontre de compositeurs, Juan Arroyo, Keita Matsumiya et Vincent Trollet en 2011. Commandée par la compagnie de danse Butoh Dairakudakan, il a présenté une série de musiques électroacoustiques pour sa spectacle ASURA en 2015.

(mai 2016)

Voici le Curriculum Vitae.

pour savoir plus mon activité, cliquez ici